BuZZlaliFe

Qu'est-ce qu'un bon coup ?

J'ai beau être d'âge mûr, j'ai un appétit sexuel non négligeable et je ne supporterais pas que mon homme soit feignant de ce côté là. Heureusement pour moi, il assure...

Pourtant, j'aime tout autant la sensualité (mais ça vous le savez), le jeu des attirances, le romantisme, l'amour.

Il me semble important dans une réalité ou les films pornos prennent de plus en plus de place, de rétablir quelques vérités bien senties concernant les femmes et le sexe et mettre un terme à des idées préconcues de djeuns ahuris du genre : quand la femme dit non non, ça veut dire oui, oui...La femme est une s----e parce qu'elle aime le sexe autant que l'homme...et j'en passe et des pires.

 

Les hommes pensent que leur "outil" est magique et qu'il suffit juste de le secouer dans tous les sens pour faire grimper  au rideau l'être "aimé".

En fait, les bons coups sont plutôt rares (n'en déplaisent aux petits prétentieux persuadés de détenir l'objet le plus précieux du monde) et il ne suffit pas de faire des vas et viens dans l'antre de sa compagne pour être un as de l'amour !  Alors laissez tomber les films X, la mécanique qu'elle soit quantique ou sexuelle n'est que de la mécanique.

Parler du sexe à tout bout de champ ne fera pas de vous non plus un professionnel de haute voltige, j'ai  d'ailleurs  souvent remarqué que les plus vigoureux en verves, étaient les plus timorés question verge.

 

Alors qu'est-ce qu'un bon coup ?

Je ne suis pas une professionnelle dans l'art d'aimer mais j'ai tout de même bien profité de ma jeunesse avant de me caser. 

C'est donc à travers mes expériences passées diverses (hélas lointaines),que je vais vous donner mes critères.

S'ils vous semblent un brin suranné, ou un poil inutile, c'est que vraiment, l'amour est en train de disparaître...

Êtes-vous un bon coup ?

Soyez sincères et si vous somatisez parce qu'il vous semble que vous n'êtes qu'au début de votre apprentissage, sachez que la vie est faite pour apprendre et se perfectionner.

Usez et abusez de l'amour (sous protection toujours),

L'amour doit être un don, une offrande précieuse, une relation où chacun prend plaisir à  faire plaisir à l'autre.

 

En étant plus terre à terre

Il me vient une idée en songeant à la difficulté pour un homme d'assumer sa place de mâle dominant dans ce monde : peut-être que si Dame nature l'a doté d'une motivation sexuelle hors pair  à la place du cerveau, c'est pour compenser à la difficulté d'user et d'abuser de ce muscle, si fragile finalement, dont dépend la pérénité de l'espèce.


Voici donc ma définition en plusieurs points (la question est complexe) du bon coup.  

 

Premier point

Un bon coup est un homme qui ne ment pas sur ses aptitudes physiques.

la bombe sexuelle :

Si vous avancez que vous êtes une bombe sexuelle au plumard et qu'en fait vous êtes un Ejaculateur Précoce, forcément ça craint...Non pas parce que vous êtes un EP, mais parce que vous avez menti ! Une femme aime qu'on lui dise la vérité, c'est une preuve de respect. Et rien ne fait peur à une femme qui se sait respectée, même pas un EP.

le marathonien :

Pour ce qui concerne ces messieurs ayant un fort surpoids et le souffle court dès qu'ils font quelques pas, n'allez pas inventer que vous compensez par autre chose...bla, bla, bla. La vérité c'est que vous risquez à tout moment la crise cardiaque si vous en faites trop, alors vous avez tendance à  vous protéger. IL n'y a rien de plus normal,  mais dites le ! Vous êtes de bon gros nounours que l'on aime câliner, dans les bras desquels on se sent en sécurité !   Certainement pas des marathoniens de l'amour ! Ne soyez pas triste, l'objet sexuel, dans ce cas, c'est vous !

- l'expérimenté :

Quant à ceux qui ne savent pas utiliser leur attirail alors qu'ils ont proclamé partout qu'ils étaient plus expérimentés que leurs pères, il ne faudra pas longtemps pour que la ville entière sache à quel point le ridicule peut tuer (l'amour). Les femmes sont des instits permanentes et elles aiment se sentir utiles. Soyez francs, montrez votre faiblesse, votre jeunesse, elles seront heureuses de vous prendre par la main pour vous montrer le chemin qui mène aux plaisirs de la chair et par voie directe (si j'ose dire) à leur coeur. 

- le généreux :

Votre engin est de format liliputien ou inapte au service !  Ce n'est plus vraiment un problème à notre époque où tout un tas  de gadgets existent pour compenser. Et puis le reste de votre corps est vigoureux et ne demande qu'à servir ! Alors tout va bien dans le meilleurs des mondes ! Montrez lui à quel point vous savez utiliser ce que la nature vous a donné comme moyens et le désir de lui faire du bien.

- la matraque :

 Vous avez balancé à tout va que votre sgeg était un barreau de chêne qui ne pliait jamais alors que Popaul refuse de monter au créneau dès que vous rougissez ? Mais où est donc l'intérêt de faire l'amour avec un barreau ? Faut vraiment être con !

Bon, c'est pas grave, c'est dit, c'est dit, mais la prochaine fois trouvez autre chose ! 

Alors comme dans le cas des expérimentés, faites ressortir le côté instit  ou même guérisseuse de votre copine !  Vous risquez même de guérir une fois pour toute de cet inconvénient mineur s'il est pris avant que  votre  mensonge ne devienne majeur....

- le "préliminarien" :

Votre gloire à vous se situe dans votre amour des préliminaires ! Bien forcément on vous attend au tournant ! Et si vous ne fournissez pas la qualité et la quantité annoncée, vous passez très vite pour un demeuré !  C'est sur la durée que votre mensonge sera pronostiqué et la sanction appliquée : adieu Charlie !

Il en faut de l'énergie pour les préliminaires, l'acte sexuel pur et dur... Il faut avoir du souffle, de la résistance,  ne pas avoir peur de se donner à fond et surtout, surtout, ne pas oublier les "postliminaires"...

Alors je vous vois venir ! Vous vous demandez ce que sont les postliminaires. Je ne connais pas de termes pour définir les petits câlins, caresses d'après l'amour (et oui, petits malins, on ne laisse pas sa copine en plan en lui tournant le dos victorieusement, une fois que l'on a obtenu ce que l'on a voulu  !)

Il faut montrer à sa compagne de batifolage que l'on a toujours autant d'attention pour elle !

C'est simple, ça fait chaud au coeur et ça peut rapporter gros. Une femme qui est aimée autant (voir même plus) avant qu'après l'acte sexuel se souviendra de vous toute sa vie.

 

Petit aparté :

Vous allez donc, bande de petits sagouins machistes, me poser la question à 100 balles : mais pourquoi se décarcasser autant pour une meuf ?

Et bien tout d'abord :

a) Faire du bien à l'autre, c'est avant tout se faire du bien à soi même !

b) Ca vous dirait qu'on parle de vous en terme les plus flatteurs ? Que toutes les filles vous courent après pour vos qualités sexuelles et humaines ?

c) Quand l'art d'aimer devient un art de vivre, cela change le regard en profondeur sur le monde dans le sens du bon et du bien

d) On ne s'ennuie jamais parce qu'on apprend tout le temps. La vie devient un vaste champ de découvertes extraordinaires lorsque l'on se penche sur autre chose que soi !

Ensuite tout simplement parce que la femme est l'avenir de l'homme (et ça c'est pas moi qui l'ai dit, c'est le poète Aragon)

 

Je préfère rappeler ici, que tout ce que j'écris se réfère à ce que j'ai pu vivre et voir vivre autour de moi, rien de plus (mais rien de moins non plus !)

 

Deuxième point du bon coup :

Ne pas mentir sur ses aptitudes morales à aimer

 

Vous avez réussi la première partie du test en disant la vérité à votre future compagne sur vos capacités physiques à aimer.

Malgré tout, cette partie corporelle (dont l'importance n'est pas à renier) n'est que le rocher qui cache la montagne. 

En effet, vous pouvez cumuler à vous seuls les talents sportifs, techniques et les trois phase de l'amour physique, si intellectuellement vous êtes incapable d'aimer parce que "gros beauf", vous aurez quand même une vie pourrie.

Voici en quelques points ce que j'ai pu rencontrer de mauvais-mauvais coups et dont je me reproche encore aujourd'hui de m'être fait berné par leur apparence. Ceux sont donc des points "éliminatoires"...

 

Vous êtes un narcissique patenté :

L'autre n'existe que si elle vous renvoie l'image que vous attendez de voir...

A part une rééducation psychologique complète, je ne vois pas comment vous pourriez devenir un pro de l'art d'aimer.

Évidemment, une femme peut se faire avoir par votre côté "monsieur Univers/perfection" mais se lassera vite de n'exister à vos yeux que lorsqu'elle vous abreuvera de compliments. Sans compter qu'avec le temps, une certaine perversion peut naître du narcissisme (mais là on change totalement de registre).

Le narcissisme ne donne jamais rien de lui, il attend juste qu'on lui rende ce qui lui revient, c'est-à-dire, TOUT !

Comment reconnaître un narcissique : sûr de lui, il a du bagout, toujours le dernier mot, toujours raison,  il ne peut pas passer devant une glace sans se regarder sous toutes les coutures. On repère assez vite son côté enfant gâté et capricieux qui aime se faire servir. Il utilise (avec mauvais génie) tous les moyens mis à sa disposition pour tirer la couverture à lui. Il est  1/4 menteur, 1/4 hypocrite, 1/4 manipulateur, 1/4 calculateur, et pour finir : quoi qu'il arrive, ce n'est pas de sa faute.

 

Vous êtes timide/complexé :

Hum, pas facile ! Vous vous cachez sous des dehors hâbleurs ou comiques, vous paraissez extravertis et super à l'aise mais quand vient le moment d'un peu d'intimité, qu'elle soit physique ou morale, il n'y a plus personne !

Pour peu que vous ayez attiré dans vos filets une future-ex qui ait exactement le même problème et c'est la cata !  Pour autant, si votre charme "légendaire" n'est qu'extérieur, vous allez au devant de bien des mésaventures, aucune femme n'aime être trompée.

Soyez vrais, soyez nature, ne vous cachez pas ! N'essayez pas de ressembler à des idoles de papier ! Votre atout, c'est vous et cette vérité que vous montrez ! Soyez vous même et vous serez beaux.Exemple : Rencontre ferroviaire

Nous voyons beaucoup de couples improbables autour de nous, des couples qui nous choque, ou nous amuse par leurs différences, leur ressemblance. La nature est si complexe que tout le monde à sa chance ! Si vous vous cachez, vous ne rencontrerez jamais la personne qui vous correspond réellement  !

 

Vous êtes un foutu macho et fier de l'être :

Pour vous les droits de la femme c'est du pipeau. Votre mère vous servait, votre future femme/mère/bonniche prendra le relais et vous ne vous privez pas de lui faire comprendre....

Il existe malheureusement des cas où la pauvre future ménagère n'a pas la possibilité de refuser un tel parti et je la plains sincèrement.

Quant à toutes les autres, je leur conseille de faire demi tour et de se sauver à toute vitesse lorsqu'elles vous voit.

Pas forcément bons au lit, vous êtes en plus mauvais dans la vie courante alors pourquoi s'emmerder avec des types tels que vous ?

Effectivement vous êtes très très nombreux, c'est un problème majeur !

Heureusement il existe des degrés de machisme et donc votre cas n'est pas perdu si vous n'êtes pas un bourrin pur et dur, et donc capable d'évoluer, de grandir, de mûrir, d'aimer autre chose que vous même.

 

Ci-joint un lien sur lequel se pencher afin de comprendre à quel degré de machisme/manipulateur vous en êtes : http://1libertaire.free.fr/Languemacho.html

 

Vous êtes un blaireau, un beauf quoi ! 

Pour avoir déjà parlé des beaufs dans ce blog  = La "beauf attitude" je ne vais pas m'attarder là dessus. Et mis à  part une femme dans votre genre, je ne sais vraiment pas à qui vous pouvez bien plaire !

Seule solution : rééducation !

 

Vous êtes un type équilibré, simple, vous n'avez pas plus envie de dominer que de servir.

Pour vous, l'homme et la femme sont différents, complémentaires, mais égaux en droits et en devoirs.

Pour vous le couple c'est avant tout une tendre et passionnelle complicité, un apprentissage de la vie en communauté. Vous aimez vous projeter dans un avenir où l'harmonie règnerait en maître dans le duo ainsi que la compréhension de l'autre, le respect mutuel, la recherche des plaisirs partagés, la plénitude.

Vous aimez donner autant que recevoir et pour vous le bonheur n'est pas un vain mot, mais une quête quotidienne.

Alors c'est OUI ! Je vous épouse ! 

Scan0030.jpg

 

Image trouvée sur le site :

Bibliophilie & Bibliophiles d'hier et d'aujourd'hui



13/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres