BuZZlaliFe

La Vieillesse

A la veille de mes 46 ans (bientôt 50 !!!...),
Je la  vois s'avancer vers moi dans une lenteur calculée
Avec au fond des yeux la certitude de ma destinée
Elle chaloupe dans ma direction
Entrainant avec elle décrépitude et humiliation
C'est un ballet qui a commencé depuis ma naissance
Un compte à rebours millimétré
Une chorégraphie sans passion
Indolente et mesurée
Le temps œuvre pour elle
Elle peut se permettre de danser
Et si je pleure ma déchéance
Mon désarroi et ma souffrance
Devant sa toute puissance
Je ne peux que m'incliner
Bientôt elle offrira mon corps à la science
Aux soins palliatifs, aux infirmiers
La mort sera une délivrance
Enfin le repos du guerrier

La vieillesse est une harpie

Un poison insidieux

Qui me consume à petit feu

Qui me méprise et m’avilie

Qui se gorge de ma sève
Se nourrit de ma vie

Pour elle point de trève

 

De son job elle est ravie

Elle m'emmène dans sa ronde

Comme un pantin me fait valser

M'enlace de ses tentacules immondes

Me relâche désespérée

Pourtant un jour dans la pénombre elle disparaitra

Et la mort dans l'ombre m'emportera

Plus de souffrances

Plus de tristesse

Libérée mon âme alors s'envolera



05/12/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres