BuZZlaliFe

Délicatessssssssssssssen

Petit témoignage du jour

 

Je vous parlais des poufs il y a quelques temps pour vous raconter tout le bien que je pensais d'elles.

Mais celle que j'ai croisé ce matin a provoqué en moi une telle réaction allergène que c'est toute recouverte de pustules que je vous écris ces lignes.

Assise dans le bus, soigneusement maquillée et apprêtée,  elle paraissait sortir tout droit d'une page de magazine. 

Vêtue dans un style branché/décontracté/classe tout en même temps, elle était drappée d'une droiture si farouche qu'on aurait pu croire qu'elle s'était assise sur  un balai.

Son visage lisse d'émotion (pour éviter les rides), fardé à outrance (pour dissimuler tout ce qui aurait pû la différencier d'une poupée de porcelaine) ajouté à  sa froideur apparente, ont fait remonter en moi l'instinct de voyelle (féminin de voyou) qui sommeillait et je m'imaginais volontiers lui crêpant le chignon à seule fin de la faire redescendre de son podium virtuel.

Mademoiselle mangeait dans le bus...Oh je vous rassure ! Elle ne mangeait pas vraiment , c'était à peine un grignotage. Elle  lapait une petite chose alimentaire dont on ne devinait même pas ce que c'était. Elle chipotait comme si chacun des minuscules morceaux de ce qu'elle ingérait avait la taille XXL. Avec une lenteur mesurée, elle portait à sa bouche entrouverte de petits bouts de cet aliment secret , tout en évitant soigneusement de regarder autour d'elle, comme si cet acte (relativement bénin pour la majorité d'entre nous) était tiré d'une scène de film X. Et dans le même temps, consciente d'être la cible des regards, elle jouait son rôle avec un soin minutieux, posant pour un éventuel photographe qui viendrait à passer par hasard dans notre banlieue zone.

Une fois terminé son festin, elle remit délicatement à sa place une mèche presque rebelle et  se tourna résolument vers la vitre, bien décidée à nous mettre dans le vent jusqu'à la fin du trajet, nous offrant comme rideau final de son show son profil "cléopâtrin".

Dommage qu'elle n'ait pas ouvert la bouche, j'aurais aimé savoir si cette délicate apparence allait plus loin que ses cordes vocales.

Je ne le saurais peut-être jamais...

Mais si par hasard vous la rencontrez elle ou une de ses congénères de porcelaine, merci de me transmettre cette info afin que je puisse combler cette lacune dans mon dictionnaire de poufs.

valeria11.jpg

 

photo trouvée sur le site :


les blablas de l'espace



15/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres